Vente de Bordeaux 2017 en Primeurs

Vente de Bordeaux 2017 en Primeurs

Non classé

Télécharger le bon de commande (Format Excel)
Télécharger le bon de commande (Format PDF)

2017, petits rendements mais belles réussites. Acquérir moins cher des crus bordelais deux ans avant leur mise en bouteilles : chaque année depuis 2004, nous vous proposons d’accéder aux plus belles réussites du dernier millésime à Bordeaux en achetant en primeurs.

2017 a été un millésime exigeant mais qui recèle de très belles surprises. Il est considéré comme un compromis entre 2014 et 2015. De plus, les tarifs sont restés raisonnables puisque la baisse moyenne des prix se situe entre 10% et 15% voire 20% par rapport à 2016.

Vous trouverez dans cette offre le fruit de notre sélection opérée lors de la semaine de dégustations en avril à Bordeaux, recoupée avec les notes de la Revue du Vin de France (RVF) et des critique JM Quarin et Bettane & Desseauve .

Date limite des commandes : 30 juin

Note technique Millésime 2017 par BVS notre partenaire.

Primeurs 2017 – Les garanties Oenolis
L’acquéreur de grands vins qui paie ses crus préférés 2 ans avant la livraison exige certaines garanties :
Avec qui travaillons-nous ?
Les grands châteaux bordelais ont depuis longtemps confié la commercialisation de leurs vins en Primeurs à des négociants. La place de Bordeaux en compte une cinquantaine. Nous travaillons avec un des mieux établis et des plus solides : Bordeaux Vins Sélections.
Les fondateurs de Bordeaux Vins Sélections sont deux figures emblématiques du bordelais : Hubert de Bouard, propriétaire du Château Angélus, et Bernard Pujol, ancien Directeur de Château Pape-Clément.
Pas d’achat à découvert
Nous ne pratiquons pas la vente à découvert. Pour chaque commande de nos clients, nous passons et payons à notre tour la commande à nos fournisseurs immédiatement.
Des prix serrés
Nous garantissons des prix parmi les plus bas des offres Primeurs. La livraison est gratuite à partir de 500 € sur Paris et proche banlieue, 800 € en Province.
Une grande expérience de la vente en Primeurs
Le millésime 2017 représente notre douzième vente en Primeurs. Cette expérience nous a permis de développer un réseau utile lorsqu’il s’agit d’acheter les plus grands vins ou les petits châteaux qui seront les grands de demain.

Primeurs 2017 – Principes
Le terme primeur désigne un mode particulier de vente à terme des vins de la dernière vendange qui sont en cours d’élevage. C’est à l’origine une spécificité bordelaise, datant du XVIIIème siècle, qui s’est étendue à d’autres vignobles dont la Bourgogne.
Surtout, ne pas confondre ventes en primeurs avec vins primeurs tels le Beaujolais Nouveau, destinés au contraire à une mise sur le marché rapide.
Les ventes en primeur consistent à acheter à l’avance un vin qui n’est pas encore mis en bouteille, donc en cours d’élevage. L’intérêt est de s’assurer l’accès à des crus très demandés ou payer moins cher des vins qui, normalement, seront vendus à la hausse, une fois embouteillés. Enfin, cela permet de constituer sa cave en retenant des vins qui seront livrés plus tard, dans un an ou dix-huit mois.

Agenda des ventes en primeurs
Début avril, les viticulteurs invitent les professionnels et journalistes à déguster le dernier millésime

En avril/mai, les journalistes spécialisés publient leurs commentaires de dégustations accompagnés de leurs notations. Les propriétaires proposent leur prix et mettent en vente leurs vins

De mi-mai à fin juin, les négociants de la place de Bordeaux achètent « ces vins virtuels » à un prix inférieur à celui qui sera pratiqué après la mise en bouteille et bénéficient ainsi d’une partie de la récolte des crus qu’ils ont l’habitude de commercialiser.
Ces vins seront ensuite à la disposition de leurs acheteurs français ou étrangers
Ainsi, les grossistes comme Oenolis peuvent acquérir des crus aux prix les plus bas du marché et obtenir les volumes dont ils auront besoin dans le futur

Fin juin, la plupart des châteaux qui pratiquent la vente en primeur ont mis leur production sur le marché

Dix-huit mois plus tard, les bouteilles sont livrées aux acheteurs. Les primeurs 2017 seront ainsi livrés fin 2019-début 2020

Tarifs : les tarifs indiqués sont en Euros Hors Taxes puisque le taux de TVA à livraison n’est pas connu
Paiement : le paiement se fait à la commande. Le solde, c’est à dire la TVA, est payable à la livraison

Livraison : la livraison interviendra fin 2019 – début 2020.

Frais de port : la livraison est gratuite pour toute commande supérieure à 500 EUR HT (800 € HT pour une livraison en Province). En dessous de ces seuils, possibilité d’enlever les vins à Paris Xème ou Paris XIIème. Sinon, frais de livraison forfaitaires de 25 €. 

Suppléments conditionnement Bordeaux : les tarifs indiqués sont valables pour des caisses bois de 12 bouteilles. Des suppléments s’appliquent pour les autres conditionnements (déjà pris en compte dans le bon de commande) :
– caisse bois 6 : (prix de la bouteille x 6) + 4 €
– caisse bois 3 : (prix de la bouteille x 3) + 4 €
– caisse bois 6 magnums : (prix de la bouteille x 12) + 10 €
– caisse bois 3 magnums : (prix de la bouteille x 6) + 8,50 €
Le bon de commande tient compte de ces suppléments

Vente privée – Les meilleurs vins de la carte de Pirouette et Zebulon

Vente privée – Les meilleurs vins de la carte de Pirouette et Zebulon

Non classé

VENTE PRIVEE « LE BEST OF DE PIROUETTE ET ZEBULON » Octobre 2017

Télécharger le bon de commande – PDF
Télécharger le bon de commande – Excel

Pour nous contacter frechet@oenolis.com

C’est à une vente privée tout à fait exceptionnelle que je vous invite en vous faisant accéder aux meilleurs vins des cartes de Pirouette et Zebulon, deux restaurants dont je suis associé. Sur cette vente, la sélection couvre 4 régions emblématiques : Bourgogne, Rhône, Languedoc et Champagne

Pirouette et Zebulon ont fait et font toujours l’objet d’une presse enthousiaste :

« Des casiers à bouteilles intelligemment garnis » L’Express

« La carte des vins est riche et bien dotée en Bourgogne » C News

« Côté vins, des bouteilles qui sortent des clichés parisiano-parisiens sur de jolies appellations » Aujourd’hui en France

« Vaut le détour pour sa cuisine du marché et son choix de vins » Le Point

Pirouette a également obtenu le prix Lebey de la meilleure carte des vins de la bistronomie parisienne.

Cette vente privée est limitée dans le temps : l’offre est valable jusqu’au Dimanche 29 octobre avec des livraisons qui se feront à partir de mi-novembre.

 

Petit guide d’achat par région

Mâconnais : grande région de blancs. Le Saint Véran et le Pouilly-Fuissé du Domaine des Deux Roches sont de très bons représentants de ce style gras et onctueux des chardonnays de la région de la Roche de Solutré. Pour plus de minéralité  et de tension, on privilégiera le magnifique Pouilly-Vinzelles bio de la Soufrandière, une des stars de la région.

Côte chalonnaise : c’est sans aucun doute la région de Bourgogne où l’on trouve les meilleurs rapports qualité-prix en rouge. Epargnés par les aléas climatiques de ces dernières années (gel, grêle) les vignerons y ont produit des vins de grande qualité et ont su garder des prix modérés. Le Domaine Danjean-Berthout est une de nos découvertes récentes. Son Givry 1er cru est une grosse vente dans nos restaurants. Quant à son Bourgogne d’entrée de gamme, il constitue une superbe affaire : où trouve-t-on encore de beaux Pinots Noirs à moins de 10 € aujourd’hui ?
Le Mercurey 1er cru du Domaine Tupinier-Bautista est une valeur sûre de l’appellation, un vin d’une belle profondeur.

Côte de Beaune : victimes de plusieurs récoltes d’affilée à faible rendement, la côte de Beaune est devenue assez chère mais la qualité est toujours là. Le Domaine Pillot avec ses Pommard musclés mais qui restent fins et son magnifique Chassagne-Montrachet, le Domaine Dubreuil-Fontaine au pied de la colline de Corton avec son très grand Pernand-Vergelesse issu de la meilleure parcelle « Ile de Vergelesse » en sont de très bons ambassadeurs. Le Meursault du Domaine Jobard-Morey est une belle découverte faite lors d’un voyage récent en Bourgogne. J’avais lu un très bel article dans la revue « Bourgogne Aujourd’hui » qui présentait ce jeune vigneron comme une des valeurs montantes de l’appellation.

Côte de Nuits : au cours de ce même voyage en Bourgogne, je suis allé revoir Alain Jeanniard. J’ai été séduit par ses 2015, millésime de garde riche et profond. Quant au Marsannay du Domaine Bart et au Nuits St Georges de Michel Noëllat, ils restent des valeurs sûres et reconnues.

Rhône septentrional : c’est une région que je parcours plusieurs fois par an ayant l’occasion de descendre souvent en Ardèche. Le Domaine Farjon, tout au nord de l’appellation St Joseph, produit un rouge poivré de syrah comme on et un blanc puissant et aromatique. On ne présente plus Stéphane Ogier et François Villard qui sont de véritables locomotives de la région. Plus au Sud, Mathieu Baret produit un Cornas bio puissant et épicé et de l’autre côté du Rhône j’aime beaucoup le Crozes « Les Chassis » de Franck Faugier.

Rhône Méridional : cela faisait longtemps que je lisais des choses ultra-positives sur Jérôme Gradassi. Après avoir patienté deux années, j’ai réussi à lui acheter son Chateauneuf rouge qui est une bombe (noté 18,5/20 dans la revue du Vin de France spécial millésime 2016) à un tarif incroyable pour un chateauneuf d’une telle qualité.
Le Vinsobres « Référence » du Domaine Jaume composé de syrah et de grenache sur des terroirs d’altitude est charpenté mais a su garder une jolie fraîcheur.
Quant à Pascal Chalon, sa Grande Ourse en bio est un modèle de gourmandise.

Languedoc : Le Domaine de la Prose et le Domaine d’Aupilhac sont de vrais coups de cœur. En bio  tous les deux, leurs vins sont des modèles de richesse et de finesse à la fois. Dans un style plus puissant, le Mas Champart avec sa cuvée « Clos de la Simonette » à majorité de mourvèdre. J’ai réservé chez Anne Gros – la vigneronne bourguignonne qui a racheté ce domaine dans le Languedoc il y a quelques années – des bouteilles de son Minervois 2012, qui s’apprécie dès aujourd’hui mais saura se garder encore quelques années.

Champagne :  cela fait deux ans que nous avons mis Leclerc-Briant dans nos restaurants avec succès.  C’est un des rares champagnes en biodynamie, très pur, peu dosé, un régal.

Retrouver le guide de cette vente en PDF

Vente de Bordeaux 2016 en Primeurs

Vente de Bordeaux 2016 en Primeurs

Non classé

Télécharger le bon de commande (Format Excel)
Télécharger le bon de commande (Format PDF)

2016, un second très grand millésime de rang après 2015
Acquérir moins cher des crus bordelais deux ans avant leur mise en bouteilles : chaque année depuis 2004, nous vous proposons d’accéder aux plus belles réussites du dernier millésime à Bordeaux en achetant en primeurs.
2016 représente l’heureuse alchimie d’un ensoleillement optimal et de pluies survenues à point nommé mi-septembre. De mémoire de vigneron, on n’avait vu dans le Bordelais pareille réussite et homogénéité, à l’exception des jeunes vignes sur les terroirs séchants.

Vous trouverez dans cette offre le fruit de notre sélection opérée lors de la semaine de dégustations en avril à Bordeaux, recoupée avec les notes de la Revue du Vin de France (RVF), du critique JM Quarin et de la revue Decanter (pour donner un éclairage plus anglo-saxon) .

Date limite des commandes : 30 juin

Note technique Millésime 2016 Bordeaux par notre partenaire Bordeaux Vin Sélections

Primeurs 2016 – Les garanties Oenolis
L’acquéreur de grands vins qui paie ses crus préférés 2 ans avant la livraison exige certaines garanties :
Avec qui travaillons-nous ?
Les grands châteaux bordelais ont depuis longtemps confié la commercialisation de leurs vins en Primeurs à des négociants. La place de Bordeaux en compte une cinquantaine. Nous travaillons avec un des mieux établis et des plus solides : Bordeaux Vins Sélections.
Les fondateurs de Bordeaux Vins Sélections sont deux figures emblématiques du bordelais : Hubert de Bouard, propriétaire du Château Angélus, et Bernard Pujol, ancien Directeur de Château Pape-Clément.
Pas d’achat à découvert
Nous ne pratiquons pas la vente à découvert. Pour chaque commande de nos clients, nous passons et payons à notre tour la commande à nos fournisseurs immédiatement.
Des prix serrés
Nous garantissons des prix parmi les plus bas des offres Primeurs. La livraison est gratuite à partir de 400 € sur Paris et proche banlieue, 700 € en Province.
Une grande expérience de la vente en Primeurs
Le millésime 2016 représente notre onzième vente en Primeurs. Cette expérience nous a permis de développer un réseau utile lorsqu’il s’agit d’acheter les plus grands vins ou les petits châteaux qui seront les grands de demain.

Primeurs 2016 – Principes
Le terme primeur désigne un mode particulier de vente à terme des vins de la dernière vendange qui sont en cours d’élevage. C’est à l’origine une spécificité bordelaise, datant du XVIIIème siècle, qui s’est étendue à d’autres vignobles dont la Bourgogne.
Surtout, ne pas confondre ventes en primeurs avec vins primeurs tels le Beaujolais Nouveau, destinés au contraire à une mise sur le marché rapide.
Les ventes en primeur consistent à acheter à l’avance un vin qui n’est pas encore mis en bouteille, donc en cours d’élevage. L’intérêt est de s’assurer l’accès à des crus très demandés ou payer moins cher des vins qui, normalement, seront vendus à la hausse, une fois embouteillés. Enfin, cela permet de constituer sa cave en retenant des vins qui seront livrés plus tard, dans un an ou dix-huit mois.

Agenda des ventes en primeurs
Début avril, les viticulteurs invitent les professionnels et journalistes à déguster le dernier millésime

En avril/mai, les journalistes spécialisés publient leurs commentaires de dégustations accompagnés de leurs notations. Les propriétaires proposent leur prix et mettent en vente leurs vins

De mi-mai à fin juin, les négociants de la place de Bordeaux achètent « ces vins virtuels » à un prix inférieur à celui qui sera pratiqué après la mise en bouteille et bénéficient ainsi d’une partie de la récolte des crus qu’ils ont l’habitude de commercialiser.
Ces vins seront ensuite à la disposition de leurs acheteurs français ou étrangers
Ainsi, les grossistes comme Oenolis peuvent acquérir des crus aux prix les plus bas du marché et obtenir les volumes dont ils auront besoin dans le futur

Fin juin, la plupart des châteaux qui pratiquent la vente en primeur ont mis leur production sur le marché

Dix-huit mois plus tard, les bouteilles sont livrées aux acheteurs. Les primeurs 2016 seront ainsi livrés fin 2018

Tarifs : les tarifs indiqués sont en Euros Hors Taxes puisque le taux de TVA à livraison n’est pas connu
Paiement : le paiement se fait à la commande. Le solde, c’est à dire la TVA, est payable à la livraison

Livraison : la livraison interviendra fin 2018 – début 2019.

Frais de port : la livraison est gratuite pour toute commande supérieure à 400 EUR HT (700 € HT pour une livraison en Province). En dessous de ces seuils, possibilité d’enlever les vins à Paris Xème ou Paris XIIème. Sinon, frais de livraison forfaitaires de 20 €. 

Suppléments conditionnement Bordeaux : les tarifs indiqués sont valables pour des caisses bois de 12 bouteilles. Des suppléments s’appliquent pour les autres conditionnements (déjà pris en compte dans le bon de commande) :
– caisse bois 6 : (prix de la bouteille x 6) + 4 €
– caisse bois 3 : (prix de la bouteille x 3) + 4 €
– caisse bois 6 magnums : (prix de la bouteille x 12) + 10 €
– caisse bois 3 magnums : (prix de la bouteille x 6) + 8,50 €
Le bon de commande tient compte de ces suppléments

 

Nos conseils d’achat de champagne et spiritueux pour les fêtes

Nos conseils d’achat de champagne et spiritueux pour les fêtes

Non classé

Une sélection de 20 champagnes et 20 spiritueux, testés à l’aveugle parmi 150 bouteilles !

Retrouvez notre sélection pour le Parisien Magazine du vendredi 25 novembre (Télécharger le dossier complet).

Jean-Marie Fréchet est l’oeno-conseil du Parisien Magazine. Sa collaboration porte sur 4 numéros spéciaux par an : vins bio, vins d’été, foires aux vins d’automne, champagnes et spiritueux.
En collaboration avec la journaliste Rachelle Lemoine, il pré-sélectionne des centaines d’échantillons pour chaque dossier puis réunit un comité d’experts pour re-déguster à l’aveugle
les bouteilles en toute indépendance. Cette dégustation à l’aveugle est quasiment unique dans le monde de la presse aujourd’hui et renforce la crédibilité et l’objectivité de la sélection proposée.

Wine Social Club du 5 décembre – Grands crus classés de Bordeaux

Wine Social Club du 5 décembre – Grands crus classés de Bordeaux

Non classé

Le Wine Social Club est un club de dégustation placé sous le signe du networking et de la convivialité, animé par Jean-Marie Fréchet, et hébergé à chaque séance chez une entreprise partenaire différente.

Pour cette 10ème session, Lundi 5 décembre 2016 à partir de 19h30, nous dégusterons 4 grands crus classés de Bordeaux après un accueil au Champagne proposé par Laurent-Perrier. Lieu : chez AG2R La Mondiale à leur siège du Boulevard Haussmann  lundi 5 décembre à partir de 19h30.

Et de belles bouteilles à gagner pour les vainqueurs des jeux organisés pendant la soirée.

Sur inscription seulement – Je m’inscris

Vente de Bordeaux 2015 en Primeurs

Vente de Bordeaux 2015 en Primeurs

Non classé

Télécharger le bon de commande (Format Excel)
Télécharger le bon de commande (Format PDF)

2015, retour d’un très grand millésime bordelais
Acquérir moins cher des crus bordelais deux ans avant leur mise en bouteilles : chaque année depuis 2004, nous vous proposons d’accéder aux plus belles réussites du dernier millésime à Bordeaux en achetant en primeurs.
Grâce à des conditions climatiques hors-norme, de la sortie des bourgeons aux vendanges, 2015 se présente comme magnifique de St Emilion à St Estèphe en passant par les Graves. L’été a été exceptionnellement chaud et sec avec quelques pluies fort bien venues en Août.

Vous trouverez dans cette offre le fruit de notre sélection opérée lors de la semaine de dégustations en avril à Bordeaux, recoupée avec les notes de la Revue du Vin de France (RVF) et des critiques Bettane & Desseauve.

Nous ne proposons pas de Primeurs de Bourgogne cette année puisque notre partenaire habituel, Frédéric Magnien, a décidé de faire l’impasse en raison de faibles rendements.

Date limite des commandes : 7 juillet

Télécharger la note technique du Millésime 2015 par notre partenaire Bordeaux Vin Sélections

Primeurs 2015 – Les garanties Oenolis
L’acquéreur de grands vins qui paie ses crus préférés 2 ans avant la livraison exige certaines garanties :
Avec qui travaillons-nous ?
Les grands châteaux bordelais ont depuis longtemps confié la commercialisation de leurs vins en Primeurs à des négociants. La place de Bordeaux en compte une cinquantaine. Nous travaillons avec un des mieux établis et des plus solides : Bordeaux Vins Sélections.
Les fondateurs de Bordeaux Vins Sélections sont deux figures emblématiques du bordelais : Hubert de Bouard, propriétaire du Château Angélus, et Bernard Pujol, ancien Directeur de Château Pape-Clément.
Pas d’achat à découvert
Nous ne pratiquons pas la vente à découvert. Pour chaque commande de nos clients, nous passons et payons à notre tour la commande à nos fournisseurs immédiatement.
Des prix serrés
Nous garantissons des prix parmi les plus bas des offres Primeurs. La livraison est gratuite à partir de 300 € sur Paris et proche banlieue, 600 € en Province.
Une grande expérience de la vente en Primeurs
Le millésime 2015 représente notre dixième vente en Primeurs. Cette expérience nous a permis de développer un réseau utile lorsqu’il s’agit d’acheter les plus grands vins ou les petits châteaux qui seront les grands de demain.

Primeurs 2015 – Principes
Le terme primeur désigne un mode particulier de vente à terme des vins de la dernière vendange qui sont en cours d’élevage. C’est à l’origine une spécificité bordelaise, datant du XVIIIème siècle, qui s’est étendue à d’autres vignobles dont la Bourgogne.
Surtout, ne pas confondre ventes en primeurs avec vins primeurs tels le Beaujolais Nouveau, destinés au contraire à une mise sur le marché rapide.
Les ventes en primeur consistent à acheter à l’avance un vin qui n’est pas encore mis en bouteille, donc en cours d’élevage. L’intérêt est de s’assurer l’accès à des crus très demandés ou payer moins cher des vins qui, normalement, seront vendus à la hausse, une fois embouteillés. Enfin, cela permet de constituer sa cave en retenant des vins qui seront livrés plus tard, dans un an ou dix-huit mois.

Agenda des ventes en primeurs
Début avril, les viticulteurs invitent les professionnels et journalistes à déguster le dernier millésime

En avril/mai, les journalistes spécialisés publient leurs commentaires de dégustations accompagnés de leurs notations. Les propriétaires proposent leur prix et mettent en vente leurs vins

De mi-mai à fin juin, les négociants de la place de Bordeaux achètent « ces vins virtuels » à un prix inférieur à celui qui sera pratiqué après la mise en bouteille et bénéficient ainsi d’une partie de la récolte des crus qu’ils ont l’habitude de commercialiser.
Ces vins seront ensuite à la disposition de leurs acheteurs français ou étrangers
Ainsi, les grossistes comme Oenolis peuvent acquérir des crus aux prix les plus bas du marché et obtenir les volumes dont ils auront besoin dans le futur

Fin juin, la plupart des châteaux qui pratiquent la vente en primeur ont mis leur production sur le marché

Dix-huit mois plus tard, les bouteilles sont livrées aux acheteurs. Les primeurs 2015 seront ainsi livrés fin 2017

Tarifs : les tarifs indiqués sont en Euros Hors Taxes puisque le taux de TVA à livraison n’est pas connu
Paiement : le paiement se fait à la commande. Le solde, c’est à dire la TVA, est payable à la livraison

Livraison : la livraison interviendra fin 2017 – début 2018.

Frais de port : la livraison est gratuite pour toute commande supérieure à 300 EUR HT (600 € HT pour une livraison en Province). En dessous de ces seuils, possibilité d’enlever les vins à Paris Xème ou Paris XIIème. Sinon, frais de livraison forfaitaires de 20 €. 

Suppléments conditionnement Bordeaux : les tarifs indiqués sont valables pour des caisses bois de 12 bouteilles. Des suppléments s’appliquent pour les autres conditionnements (déjà pris en compte dans le bon de commande) :
– caisse bois 6 : (prix de la bouteille x 6) + 4 €
– caisse bois 3 : (prix de la bouteille x 3) + 4 €
– caisse bois 6 magnums : (prix de la bouteille x 12) + 10 €
– caisse bois 3 magnums : (prix de la bouteille x 6) + 8,50 €
Le bon de commande tient compte de ces suppléments

[/vc_row]